Le SEO (Search Engine Optimization) est un ensemble de technique qui vise à optimiser votre position sur les pages de recherches Google. Si les algorithmes de Google peuvent vous sembler être des boites noires, nous revenons pour vous sur les essentiels et les principales règles à respecter pour optimiser votre positionnement sur internet. 

Les 4 points essentiels 

Si vous souhaitez vous lancer dans l’optimisation de votre SEO, voici les quatre points essentiels : 

1 – Chaque page d’un site internet doit être techniquement optimisée :

  • Être responsive (pouvoir s’adapter à tous types d’écrans),   
  • Être la plus légère possible   
  • Être sécurisée en HTTPS  

2 – Chaque page d’un site internet doit être sémantiquement optimisée : 
une seule idée forte (exemple : ne parler que d’une seule société ou d’une seule activité)  

3 – Aucune page d’un site ne doit trouver son doublon sur le même site ou un autre site internet.  

4 – Un mot clé n’est pas un seul mot mais un ensemble de mots ou une phrase courte (pas plus de 5 mots généralement).

Les 6 principales règles à respecter  

Vous pouvez suivre les règles suivantes pour vous assurer de faire bonne route :  

1 – L’optimisation du titre de la page (Balise Title)  

La balise « Title » permet de contrôler le titre de la page qui sera affiché sur la page de recherche Google (ce qui apparait en bleu), appelé SERP (Search Engine Result Page). Des outils sont spécialisés dans cette démarche comme Yoast SEO (Plug In WordPress).  
Le ou les mots clés doivent se positionner en tout premier et ne pas dépasser les 82 caractères. Ils doivent être également uniques et ne pas se retrouver sur une autre page du site.  

2 – L’optimisation de la balise meta description  

C’est le texte qui apparait sous la balise Title et sous le lien de la page web lors d’une recherche google.  
Cette partie se contrôle également avec des outils comme Yoast SEO.  Cette méta description n’a pas d’impact sur le référencement en tant que tel mais permet au visiteur d’obtenir un début d’information et donc de venir visiter (ou pas) le site internet. Plus l’information est pertinente plus le taux de clic sera conséquent.  

L’information de cette balise fournit : un résumé succinct de la page (limitée à 160 caractères max). Elle doit demeurer unique et ne doit pas non plus être dupliquée sur une autre page. 

3 – La rédaction des titres du texte de la page WordPress 

Appelé Titre 1, Titre 2… ou plus techniquement : Balise H1, H2…   
La balise H1 est l’information principale, la plus importante. Les mots (clés) employés doivent faire l’objet de toute l’attention nécessaire.  
Voici un exemple d’arborescence :  
Balise H1 – L’objet ou le titre de l’article  
  Balise H2 : sujet 1  
    Balise H3 : développement du sujet 1 – paragraphe 1   
    Balise H3 : développement du sujet 1 – paragraphe 2   
  Balise H2 : sujet 2  
    Balise H3 : développement du sujet 2 – paragraphe 1   
    Balise H3 : développement du sujet 2 – paragraphe 2   
  Balise H2 : conclusion de l’article.  
Les balises H2 doivent reprendre partiellement et seulement partiellement les mots clés de la balise H1. Pas de nécessité sur les balises H3.  
Sur cette partie, n’hésitez pas à employer des synonymes.   

4 – L’ajout d’images / photos  

N’étant pas « lues » à proprement parler par Google, elles doivent être nommées en lien avec le sujet abordé.  

La balise « Alt » de l’image est également très importante, c’est le texte alternatif qui explique l’image. Là encore, pas de doublons mais le mot clé de l’article ou de la page doit y être présent.  
S’il y a 3 photos dans un article traitant du sujet « Pourquoi faire partie d’un réseau d’entreprises ? », nous pourrions nous retrouver sur la configuration suivante :   

Photo 1 : Développer son réseau grâce aux clubs d’entreprise  
Photo 2 : Trouver des clients au sein de son réseau d’entreprise  
Photo 3 : Un réseau d’entreprise pour développer ses ventes  

Les images doivent être les plus légères possibles tout en préservant un aspect visuel satisfaisant. L’objectif est de ne pas dépasser 100 à 150 Ko par photo.   
Enfin, les champs « Titre » et « Description » ne sont pas pris en compte dans le référencement.  
C’est donc le champ « texte alternatif » qui est le plus important. 

5- L’organisation de vos articles mis en ligne

Le premier paragraphe est le plus important (appelé chapô). Il doit bien entendu contenir le ou les mots clés mais également ses compléments ou synonymes. Reprise de mon exemple précédent :

Pourquoi faire parti d’un réseau d’entreprises ? 

Le réseau d’entreprise favorise l’échange

Participer à un réseau d’entreprise, d’affaire, un club d’entreprise ou d’entrepreneur favorise l’échange entre chefs d’entreprises qui rencontrent des problématiques communes. Au sein d’un réseau d’entreprise, vous pouvez converser, débattre des thématiques aussi diverses que les problèmes de recrutement, de recherches de financement ou tout autres sujets relatifs à la vie de votre entreprise.  

Un réseau d’entrepreneur favorise votre business  

Participer à un réseau d’entreprise, c’est rencontrer des interlocuteurs qui seront susceptibles de parler de vous à leur propre réseau…

Un club d’entreprise est aussi créateur de liens  

Dans le texte, n’hésitez pas, à mettre en valeur, donc en gras, les mots clés importants. Cela permet d’interpeller Google comme le lecteur. N’hésitez pas non plus à y glisser des synonymes.  
Le mot clé (ou ensemble de mots clés) doit représenter environ 1% de l’article.

6 – Le maillage interne appelé linking

Il est important, au fil de l’écriture des articles, de réaliser des liens entre ceux-ci. Sur des thématiques proches, réaliser des liens hypertextes vers d’autres articles abordant des sujets proches.

Pour reprendre notre exemple des clubs d’entreprise, si nous abordons dans un autre article la solitude rencontrée par les chefs d’entreprise, il est fortement souhaitable de créer un lien hypertexte entre les deux articles, à partir du moment où la notion de réseau d’entreprise fait partie des solutions évoquées.

Retour haut de page